Recette de sushi facile

Vous aimez le sushi ? Vous souhaiteriez le préparer chez vous et connaître les secrets de ses saveurs si surprenantes ? Suivez les conseils suivants.

Les bases d’un sushi réussi

Pour réaliser du sushi nigiri ou maki, il n’est pas nécessaire d’être un cordon bleu. Faites cuire du riz à sushi ou riz rond japonais ou à défaut du riz à risotto, à feu moyen dans une casserole sans soulever le couvercle. Le riz et l’eau doivent avoir la même quantité pour avoir un résultat collant. Après 15mn, ôtez la casserole du feu et laissez le riz tiédir. Versez-le ensuite dans un saladier. Puis, faites chauffer sans laisser bouillir 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 3 cuillères à soupe de sucre en poudre et un tiers de cuillère à café de sel. Une fois le sucre dissout, faites refroidir la préparation avant de l’incorporer petit à petit au riz en le mélangeant délicatement pour garder l’aspect des grains. Recouvrez le saladier d’un torchon humide et conservez tout ceci dans un endroit propre.

La réalisation des rouleaux de sushi

Déposez 3 feuilles d’algues grillées appelées nori, sur votre plan de travail. Étalez le riz à l’aide d’une spatule en bois. Ajoutez 50 g de poisson frais. L’idéal est de choisir du pavé de saumon sans peau et sans arêtes. Pour les nigiri, faites des tranches d’un demi centimètre d’épaisseur environ. Si vous avez opté pour les makis, il faut couper ces tranches dans le sens de la longueur pour avoir des petits bâtonnets. Vous pouvez par la suite, garnir votre sushi 4 bâtonnets de surimi, de concombre, de tomate et de graines de sésame. Roulez après les feuilles d’algues en appuyant légèrement pour obtenir des rouleaux bien serrés. Conservez-les au frais pendant une demi-heure, coupez-les avec un couteau bien aiguisé. C’est prêt. Préparez votre table et régalez-vous. N’oubliez pas de tremper votre sushi dans de la sauce soja avant de le déguster.

En réalisant cette recette facile, non seulement vous réveillerez votre talent culinaire mais aussi, vous voyagerez le temps d’un repas, au pays des mangas.

De beaux sourcils faits maisons

L’un des éléments le plus important de la beauté humaine est le regard. Mais pour avoir un regard attrayant, il ne suffit pas de prendre soin de ses cils et de ses yeux. Encore faut-il prêter attention à ses sourcils.

Adapter l’arcade sourcilière à la forme du visage

Prendre soin de ses sourcils ne se résume pas à l’épilation. Il faut tout d’abord reconnaître la forme de son visage. Selon qu’il est rond, allongé, hexagonal, carré, ou triangulaire, il existe des procédés permettant d’adoucir, de dégager, ou encore d’intensifier le regard naturellement. Il faut soit remonter, soit affiner les sourcils. Les spécialistes en matière d’esthétique reconnaissent facilement le style qui met en valeur leurs clients. Mais lorsqu’on veut avoir de beaux sourcils tout en restant chez soi, le mieux est de bien réfléchir pour éviter les regrets. La tendance actuelle est le « power brown » ou sourcils forts. Vous pouvez suivre cette tendance ou préférer les sourcils fins et arqués. Quoi qu’il en soit, il existe 3 règles dans l’épilation. Premièrement, le début de chaque sourcil ne doit pas dépasser les ailes du nez. Deuxièmement, la pointe du sourcil doit être plus haute que le début. Troisièmement, il faut diviser chaque sourcil en 3 parties. Les 2 premiers tiers doivent être ascendants. Le dernier tiers doit redescendre et être affinée.

Les secrets des beaux sourcils

Après des années d’épilation, les sourcils deviennent clairs et déséquilibrés. Trop ou mal épilés, ils peuvent devenir ultra fins. La solution immédiate est le maquillage. L’application de crayon, de mascara épaississant permet de masquer les imperfections. Cela aide à donner du volume et de créer des sourcils uniformes. Des soins peuvent être également prescrits. Des crèmes stimulant la repousse des cils sont mises en vente auprès des instituts de beauté. Cependant, si vous êtes impatient et que vous voudriez un effet naturel, rien ne vous empêche de mettre des faux sourcils. Vous pouvez également opter pour des produits naturels à effet notoire comme l’huile de ricin. Pavant de se coucher, pour chaque sourcil, versez une goutte de cette huile sur votre doigt, appliquez-la sur la zone à traiter et massez légèrement pendant une minute. Le résultat est visible au bout de quelques jours.

 

Avoir l’air intelligent pour surprendre

Vêtu d’habits totalement décalés ou personnalisés, avec ses grosses paires de lunettes, l’intelligent ne suit pas les tendances en termes de mode. Réservé, timide et solitaire, il suscite des intérêts et de la jalousie. Que devrions-nous faire pour avoir l’air intelligent?

L’intelligent est cultivé

Seul dans son coin, le nez toujours plongé dans des livres, une personne intelligente n’est pas très bavarde. Sa fréquentation est limitée. Son cercle d’amis est bien défini. Elle ne communique qu’avec les gens qui la comprennent. Ses vocabulaires riches et sa capacité à avoir un sujet de conversation sous un angle différent surprennent ses interlocuteurs en toute occasion. Pour avoir l’air intelligent, il ne faut pas uniquement copier les gestes et l’apparence. Il est de primeur de s’intéresser à tout ce qui se passe dans son entourage, dans son pays et dans le monde entier. Avoir des idées novatrices et alimenter un débat de façon personnelle est un signe de grandeur intellectuelle.

L’intelligent est multitâche

Habituée à avoir une vie rythmée, et un emploi du temps bien rempli, une personne intelligente est capable d’exécuter plusieurs tâches à la fois. Pour avoir l’air intelligent, l’organisation est le maître mot. Il faut apprendre à gérer son temps lorsqu’on doit effectuer de nombreuses activités. Toujours occupée et mystérieuse, elle semble ne jamais avoir du temps pour s’amuser. Entre les recherches à la bibliothèque, les séminaires et les activités qui l’accaparent, rester tard autour d’un verre avec ses amis ne fait pas partie dz ses habitudes. Si vous aimeriez que les gens croient que vous êtes intelligent, ne passez pas vos soirées dans des boîtes de nuit ou dans des bars. Soyez un membre actif d’un groupe de lecture par exemple.

Bref, pour avoir l’air intelligent il faut apprendre à l’être. Pour cela, changer de caractères et de rythme de vie peut être demander.

Une bonne mémoire à tout âge

Nous pensons souvent que la perte de mémoire est liée à l’âge. Plus nous vieillissons plus nous omettons des choses. Mais de nos jours, de plus en plus de jeunes sont confrontés à des problèmes de mémoire. Que faire?

Les répétitions, source d’une bonne mémoire

Entrer dans une pièce sans plus exactement savoir pourquoi, oublier subitement un élément important d’un fil d’idée,  ne plus se souvenir de quelque chose que l’on cherche. Ce sont des situations auxquelles chacun d’entre nous a déjà sûrement été confronté. Ce sont des signes d’une faille de mémoire. Les répétitions peuvent remédier à ces incidents au quotidien.
A l’école, pour apprendre quelque chose aux enfants en bas-âge, les instituteurs répètent les mêmes phrases et les mêmes manières. Ils racontent aussi les mêmes histoires et chantent les mêmes chansons. Nous pouvons calquer sur cette méthode en pensant constamment aux idées ou aux tâches à accomplir, en répétant sans cesse les informations reçues.  Il est conseillé d’associer une idée ou une information à une image, à une chanson pour faciliter la mémorisation.

Une hygiène de vie exemplaire pour une bonne mémoire

Pour évoluer, nous avons besoin d’un certain équilibre dans notre vie quotidienne. Les ennemis d’une bonne mémoire sont nombreux. Tout d’abord il y a le manque de quelques nutriments dans notre organisme comme l’oméga 3. Essentiellement retrouvé dans les poissons tels le saumon, le thon, ou sous forme de compléments alimentaires, la prise régulière d’oméga 3 a prouvé son effet dans notre aptitude à assimiler facilement les informations transmises au cerveau. Ensuite, il est important de surveiller les heures de sommeil. Nous avons besoin de 8 heures de repos chaque nuit. Cela n’exclut pas les petites siestes au cours de la journée. Il faut arrêter les vies nocturnes et prendre plaisir à se coucher tôt et à des heures fixes. Enfin, un trouble émotionnel ou affectif peut provoquer des conséquences néfastes sur notre capacité de mémorisation. De ce fait, il ne faut pas se laisser emporter par les vagues et les tourbillons émotionnels, pour qu’ils n’affectent pas notre équilibre et donc notre mémoire.

Avoir une bonne mémoire est vital. L’oubli, aussi insignifiant soit il peut engendrer des situations gênantes. La perte d’un être cher, la trahison et la déception font partie de notre cycle de vie. Il est nécessaire de se focaliser uniquement sur les instants enrichissants. Un trou de mémoire n’est nullement associé à la vieillesse.  C’est un signe de carence et de déséquilibre.